Dieppe - Grands Prix de l'ACF 1907, 1908, 1912 Librairie Automobile SPE 9782360591268
  • Dieppe - Grands Prix de l'ACF 1907, 1908, 1912 Librairie Automobile SPE 9782360591268

Dieppe - Grands Prix de l'ACF 1907, 1908, 1912

29,00 €
TTC

Dieppe - Grands Prix de l'ACF 1907, 1908, 1912

Louis Granon

Editions du Palmier 2019

Isbn 9782360591268

Quantité

  • Politique de livraison
Avec Colissimo , Vous pouvez aussi suivre ou modifier la livraison de vos colis. Politique de livraison Avec Colissimo , Vous pouvez aussi suivre ou modifier la livraison de vos colis.
  • Politique de retours
Expédition dans l'emballage d'origine .Produit non consulté Politique de retours Expédition dans l'emballage d'origine .Produit non consulté

Dieppe - Grands Prix de l'ACF 1907, 1908, 1912

Louis Granon

Pour le Grand Prix de l’ACF de Dieppe en 1912 apparaît la Peugeot L76. Elle est le fruit de l’imagination de 4 hommes adoubés par Robert Peugeot, le patron de la grande firme automobile française.

Les 3 pilotes Jules Goux, Georges Boillot et Paolo Zuccarelli assistés par l’ingénieur suisse Ernest Henry ont carte blanche pour concevoir une nouvelle voiture dans le plus grand secret. Ils vont susciter critiques et ironie de la part des ingénieurs de la maison tenus soigneusement à l’écart du projet. Ils baptiseront du coup le quatuor « Les CHARLATANS ».

Ceux-ci vont travailler vite et bien et le résultat est une réussite, dépassant même leurs espérances.

Nous sommes à l’époque où la plupart des moteurs qui équipent les voitures de course sont monstrueux, affichant des cylindrées démentielles allant jusqu’à 20.000 cm3. Le défi français sera de proposer un moteur léger de 4 cylindres, 2 arbres à cames en tête et 16 soupapes, d’une cylindrée de 7.598 cm3 développant 148 CV à 2200 t/mn. Le châssis, lui-aussi très allégé, ainsi que la boîte à 4 vitesses seront conçus avec un soin tout particulier. L’ensemble, très véloce, pouvait aisément dépasser les 190 km/h. Une révolution en quelque sorte. Avec la L76, l’industrie française renoue enfin tout de suite avec le succès après les 2 échecs cuisants de 1907 (Fiat) et 1908 (Mercedes) puis la pause de 3 années sans GP de l’ACF.

Cette année 1912 sera la bonne. Georges Boillot et son mécanicien Marcel Prévost vont d’abord

résister aux monstres Fiat puis les dominer à la régulière apportant à l’industrie française une victoire éclatante doublée dès l’année suivante d’un nouveau succès au Grand Prix de l’ACF d’Amiens… 

Les options privilégiées par Peugeot, à savoir légèreté, maniabilité, vélocité et fiabilité feront école et seront très rapidement adoptées puis reproduites par tous les autres constructeurs. L’Europe et les Etats-Unis sont conquis et le modèle français va connaître un essor exponentiel.

Editions du Palmier 2019

122 Pages

Isbn 9782360591268

#LIBRAIRIESPE

#EDITIONSDUPALMIER

9782360591268

Circuits

Circuits